Culture | 20.02.2011

Combinaison unique

Texte de Rodrigo Luruena
Dans son film OFF BEAT il nous présente une histoire complexe d'amour, d´homosexualité, détachement et fraternité où le RAP est la langue employée pour transmettre un drame exquis de grande qualité.
Manuel Neuburger, Domenico Pecoraio et Hans-Jakob Mühlethaler

Ce film, suisse allemand, compte avec l’actuation de trois formidables acteurs: Hans-Jakob Mühlethaler, Domenico Pecoraio et Manuel Neuburger.  Même s’ils ne sont pas très connus, leur jeu dans les Berlinale a été très remarqué et a laissé un précédent bien pondéré du talent suisse. La mise en scène de ce film, aux Berlinale, a été complétée avec  une session de Q&A où le directeur et les trois protagonistes du film ont répondu et écouté aux questions et commentaires du public présent. Dans cette démarche  le directeur a partagé que son principal but était la création  d’un drame avec passion,  désamour, et de sentiments rencontrés et que la nuance gai du film n’était pas planifiée. C’était l’histoire, elle-même, qui a choisi et a intégré l’homosexualité dans le  film. Ainsi sans faire exprès, on arrive à  avoir ce mélange bizarre et peu commun entre le monde gai et le rap. Il continue à  expliquer que pour lui l’homosexualité est une chose normale et c’est comme ça qu’il essaie de le présenter dans son film, et pas faire de l’homosexualité le thème principal.

 

OFF BEAT est basé à  Zurich pendant le mois de septembre à  avril, l’image montre un panorama zurichois gris et froid. Ce film raconte la vie d’un rappeur de 26 ans, Lukas, qui a un rapport amoureux avec son producteur, Mischa de 46 ans. En même temps Lukas a une relation assez problématique avec son frère Sämi, de 16  ans, qui est aussi un rappeur. Le film poursuit à  se développer en montrant une mutation des personnages dès le moment où la relation entre Lukas et Mischa est finie. Depuis ce moment-là , une rivalité amère entre les deux frères émerge, Sämi prendre la place de son frère Lukas et devient le favori de Mischa. Il faut dire que dans cette complexité d’histoire, de principe à  la fin, le rap joue un rôle très important puisqu’il marque l’évolution du film et lui donne une touche caractéristique.