03.01.2011

Roman d’ados: une référence?

Texte de Joëlle Misson
A la vue du documentaire Roman d'ados, diffusé en 4 épisodes nommés on ne peut plus explicitement (voir l'article d'Olivier Smaga), nous sommes en droit, ou du moins je l'espère, de nous demander si ces 7 portraits peuvent réellement nous donner une image réaliste de la jeunesse d'aujourd'hui, et si tel est le cas, que pourrait-on faire pour l'aider?
Photo ©Joëlle Misson

Nos grands-parents ne le diront jamais assez, « Y’a plus de jeunesse! » ou « La jeunesse n’est plus ce qu’elle était ». Ont-ils vraiment tort? On ne peut se permettre de répondre par l’affirmative car il me semble que nous trouvons ces discours à  n’importe quelle époque. Cependant, je crains qu’on ne puisse non plus répondre par la négative.

 

Aujourd’hui, un homme âgé de 18 ans, encore exempt de toute expérience sexuelle est un ringard, n’est rien qu’un « puceau » (négativement connoté), voire peut-être même homosexuel. Ben oui, si à  18 ans il n’a toujours pas baisé c’est forcément qu’il est gay et qu’il s’est pas encore affirmé. Je vous choque? Je crois pourtant que ces propos existent bel et bien. Normal donc pour la société de perdre sa virginité à  15 ans.

 

Se bourrer la gueule en soirée ? NORMAL! Il faut faire ses expériences! C’est ce que la plupart vous diront. Je ne sais pas si le coma éthylique fait partie des expériences à  vivre absolument! Evidemment vous me direz, on ne fait pas tous des comas éthyliques et heureusement je dirais. Quoi qu’il soit, prendre sa première cuite à  14 ans, c’est « normal » aussi!

 

Mon intention n’est nullement de faire un cours sur les dangers de la boisson alcoolisée, des rapports sexuels non protégés – pouvant être précisément causés par l’alcool – ou j’en passe, vous les avez trop entendus! Non, je voudrais plutôt chercher plus loin. Chercher la réponse au désespoir grandissant dans la jeunesse. On me dira que je me sers de clichés, que tous les jeunes ne sont pas comme ça, que des jeunes heureux, ça existe! J’espère bien que ça existe, sinon je serais presque prête à  perdre espoir moi aussi. Non, juste une question: Pourquoi?

 

Pourquoi ces 7 jeunes ont-ils eu besoin de montrer leur vie à  des millions de téléspectateurs? Je ne crois pas que ce soit tant un quelconque intérêt financier qu’un besoin de dire : « Je suis là , et j’ai besoin qu’on m’aide, j’existe » D’ailleurs n’est-ce pas cela que tous veulent exprimer quand ils boivent jusqu’à  disparaître sous le bar? S’effacer un peu pour mieux exister?  N’est-ce pas cela que tous ont besoin lorsqu’ils veulent des rapports sexuels avec le/la copain/ine qu’ils connaissent depuis à  peine un mois? N’est-ce pas un moyen de dire « j’ai besoin qu’on m’aime »?

 

Finalement, qui d’entre eux s’est satisfait d’une bonne cuite, ou d’un rapport dans le cadre d’une relation qui est maintenant terminée? Qui d’entre eux pourra dire qu’il se sentait bien le lendemain? Qui d’entre nous pourra affirmer que l’amour recherché dans nombre de relations amoureuses, et l’attention que l’on souhaite attirer en buvant, nous a remplis? Satisfaits? Comblés?

 

Alors cette question demeure: comment nous aider?