10.01.2011

Ricardo, gâté pendant les fêtes

Texte de Xavier Willemin
De nombreux cadeaux de Noël se retrouvent à  la vente aux enchère sur internet.

Vous connaissez sûrement le site d’enchères en ligne suisse ricardo.ch, concurrent d’eBay. Une véritable mine d’or pour vendre des objets plus utilisés ou acheter moins cher. Si ce n’est pas déjà  fait, allez faire un tour sur le site et taper dans la barre de recherche les cadeaux de Noël que vous avez offerts. De « drôles » de surprises peuvent apparaître…

 

Et oui, c’est un triste constat mais de nombreux cadeaux qui n’ont apparemment pas plu se retrouvent sur le marché de l’occasion. En effet, le site a remarqué une hausse globale des enchères durant la période des fêtes de 20%. Il est cependant difficile de savoir si ces enchères sont réellement des reventes de cadeaux ou tout simplement une bonne occasion de faire du rangement et de se débarrasser du cheni qui traîne à  la cave.

 

Selon un sondage issu d’une étude française tns sofres, 71% des personnes interrogées n’auraient aucun état d’âme à  revendre sur internet ses cadeaux de Noël. Chose inimaginable il y a quelques années. En effet, le tabou du débarrassage de ses cadeaux n’est plus ce qu’il était.

 

Les catégories d’objets les plus touchées sont le bricolage, avec 180% de hausse et les jeux vidéos, avec une hausse de 127% ainsi que les bijoux, avec une hausse de 90%. Dur, dur de retrouver la magnifique montre offerte à  une potentielle prétendante, sur internet, n’est-ce pas ? Au moins on est sûr, après ! 😉

 

De nombreux articles sur internet donnent même de bons tuyaux pour la revente des cadeaux. Que ce soit par le biais d’enchères comme ricardo.ch ou ebay.ch (qui n’existe d’ailleurs toujours pas en français, bien qu’un compromis soit possible…), ou en postant des petites annonces dans le genre anibis.ch, tous les moyens sont bons pour se séparer d’objets inutilisés. (Je réalise finalement en écrivant et en vous donnant le nom de tous ces sites que mon article rejoint le grand nombre d’articles existant sur le sujet…)

 

Bref, loin de moi l’idée de vous encourager à  franchir le cap, mais sachez au moins qu’une fois que vous avez enlevé l’impossible, ce qu’il reste, aussi improbable soit-il, doit être la vérité (phrase souvent répétée par Sherlock Holmes et traduite de l’anglais par mes soins). Donc ne soyez pas surpris !

 

 

Ähnliche Artikel