Culture | 31.12.2010

«Roman d’ados»

Texte de Olivier Smaga
Qui ne rêverait pas, de nos jours, de pouvoir revivre les événements qui ont marqué notre adolescence ? Qu'il s'agisse des premiers boutons sur le visage, des premières engueulades sérieuses avec les parents, des premières sorties en soirées... Plus qu'un documentaire, une révélation !
© tsr.ch

Cette frontière entre l’enfance et le monde adulte semble être aujourd’hui illustré, pour la première fois, dans une Š«uvre cinématographique et documentaire impressionnante.

 

Le film « Roman d’ados » de Béatrice Bakhti s’est fixé un objectif très particulier : celui de suivre derrière la caméra toute la période d’adolescence de 7 jeunes suisses et suissesses. Le film nous fait suivre directement en image les évènements qui ont marqué l’adolescence de ces jeunes hommes et de ces jeunes femmes de l’âge de 12 ans, jusqu’à   l’âge de 19 ans. En tout, ces 7 jeunes ont été suivis par l’équipe du film pendant 7 ans de leur vie ; 6 ans pendant lesquels ils sont passés de l’enfance à  l’âge adulte. Le documentaire se déroule en quatre épisodes, et ils ont été nommés en suivant le parcours de vie du plus jeune âge à  la fin de l’adolescence. Dans l’ordre,  ça commence par l’épisode « La fin de l’innocence », aboutit par le second épisode « Les crises », continue avec le troisième épisode « Les illusions perdues » pour enfin s’achever par le dernier épisode « Adultes mais pas trop ».

 

Le succès de ce projet a été immédiat ! Malgré la sortie discrète et temporaire du film au cinéma cette année, c’est un très large public qui a prêté attention à  ce film. Dans toute la Suisse comme dans toute l’Europe, le film a accumulé un public gigantesque, les bonnes critiques ainsi que les nominations aux grands prix. Tout récemment, le film est allé jusqu’à  être nominé à  Istanbul pour recevoir un prix. Comme quoi le film a repoussé les frontières sur beaucoup de points !

 

Suite à  ce succès, la TSR a décidé de diffuser les quatre épisodes pendant la période de décembre et de janvier et de consacrer une séance de discussion, juste après le dernier épisode, autour du documentaire dans l’émission infrarouge. L’émission accueillera en direct les sept jeunes qui ont participé à  l’aventure.  Deux des épisodes ont déjà  été diffusés et ont eu un succès immédiat ! Selon la responsable des relations médias de la Télévision Suisse-Romande, la première diffusion le 22 décembre dernier a eu un résultat de 27,9% de part de marché, ce qui signifie qu’environ 166’000 téléspectateurs ont regardé entièrement le documentaire et que 624’000 téléspectateurs ont zappé dessus au moins une minute !  Pour le deuxième reportage, les résultats sont restés constants et se chiffrent à  25,6% de part de marché, 152’000 personnes l’ont regardé entièrement et 387’000 l’ont regardé partiellement.

 

Face à  ces chiffres, nul doute que ce documentaire marque les esprits et attire l’attention. D’autant plus que les épisodes sont rediffusés via le site de la TSR. L’aventure ne fait donc que commencer pour cette épopée pionnière qui devient plus qu’un simple documentaire, mais une référence sur la façon dont la société regardera l’adolescence.