Culture | 10.12.2010

Le classique pour les nuls?

Texte de Xavier Willemin
Si vous avez cliqué sur le lien de l'article et que vous êtes en train de me lire, c'est que ce cliché n'est pas aussi extrême que nous pourrions le penser.

Si vous avez cliqué sur le lien de l’article et que vous êtes en train de me lire, c’est que ce cliché n’est pas aussi extrême que nous pourrions le penser. De nos jours, la musique classique, et plus précisément les événements utilisant ce genre de musique, sont snobés par les jeunes. Je pense particulièrement aux concerts ou à  l’opéra. Mais la musique classique est-elle vraiment hors de nos mŠ«urs de jeunes ? Je ne crois pas. Je suis même persuadé que non. Je m’explique.

 

Premièrement, qu’il s’agisse de musique du siècle dernier ou d’avant, la musique qualifiée « de jeune » s’inspire fortement de ces prédécesseurs. En effet, de nos jours, rares sont les hits qui ne sont pas remixés ! D’ailleurs, j’écoutais la radio cette semaine dans la voiture quand j’ai reconnu le thème du concerto pour violon de Tchaïkovski dans un rap très américain… Deuxièmement, il est incontestable que les riffs de guitare ou autres mélodies romantiques sont basés sur les lois de l’harmonie dictées par la musique de nos ancêtres lointains.

 

J’en conviens que rester dans un fauteuil pendant 2h30 sans pause à  écouter une femme s’égosiller chanter sa mort n’est pas forcément des plus intéressant, mais il n’y a pas que des spectacles aussi extrêmes. Je suis certain que de nombreuses pièces de compositeurs célèbres seront capables d’atteindre votre sensibilité de par la beauté de leurs enchaînements de notes.

 

Osez donc découvrir et explorer l’inconnu tel Indiana Jones ! Moquez-vous des clichés ! N’ayez pas peur d’être marginalisé et découvrez quelque chose de nouveau et de surprenant. Rien ne vous empêche ensuite de ne pas aimer, mais vous saurez au moins de quoi vous parlez. De plus, ça peut-être un bon rencard !