22.12.2010

Interview Gregorio Lucena

Texte de Eva Hirschi
Interview d'un des participants du concours Linguissimo...

 

Gregorio Lucena est un des 25 jeunes qui lors du concours des langues Linguissimo ont passé le weekend de la « rencontre des langues » à  Neuchâtel et lors de laquelle ils ont eu pour tâche d’écrire une publicité fictive avec un partenaire d’une autre région linguistique. Le jeune neuchâtelois de 16 ans ne serait pas attendu à  gagner à  la fin du concours…

 

Gregorio Lucena, avec ta partenaire Gianna Taubert t’as gagné le concours des langues Linguissimo. Comment était le sentiment juste après?

J’étais très content et aussi étonné parce que les autres groupes étaient très forts aussi. D’abord on était convaincu de notre projet et la victoire semblait bien possible mais après on a discuté avec les autres et on s’est rendu compte que ce soit difficile de gagner.

Pourquoi as-tu décidé de participer au concours des langues?

Le thème m’a intéressé, surtout au niveau comment arriver à  donner l’envie aux gens à  quelque chose dont ils n’ont pas envie avant. Puis j’étais aussi intéressé au projet qui relie les quatre langues de la Suisse, ça n’arrive pas souvent.

Quelles impressions du weekend Linguissimo ?

Beaucoup d’amitié, des nouveaux amis, une super ambiance et aussi la conscience d’avoir fait quelque chose de vraiment bien. On s’est tout entendu et ce qu’il me restait aussi c’est qu’il y avait pas mal des italiens qui se sont fait remarquer… (riant)

Quel était le point culminant?

Sûrement l’annonce des résultats et après aussi la mis d’accord pour la destination du voyage gagné avec les autres deux tandems. J’étais le seul qui parlait français comme langue maternelle et d’abord on avait aussi beaucoup de destinations en Allemagne ou en Italie. Mais on s’est décidé pour Paris et j’étais très contente, en plus c’était un voyage génial, il faisait beau et chaud, on s’est entendu bien. On parlait surtout l’italien et un peu de français.

Comment c’était l’expérience d’écrire un texte à  deux? Est-ce qu’il y avait des difficultés avec la langue ?

C’était intéressant parce qu’on a bien discuté et on a approfondi le thème pour se faire le débat. On n’avait pas de difficultés avec la langue, on rigolait, on s’amusait bien, c’était un spectacle assez intensif. On parlait surtout en allemand et en français et si on ne se comprenait vraiment pas, on a essayé d’expliquer avec des gestes ou on a demandé quelqu’un d’autre pour une traduction.

Quelle signification les langues ont pour toi?

Ils sont une partie de ma vie, je suis bilingue, je parle français et anglais. Je vis dans cette multilinguité qui me plaît beaucoup.

Comment tu vois ton avenir?

Je peux m’imaginer de travailler dans la publicité ou dans les média, quelque chose avec la communication.

Quels conseils tu donnerais aux jeunes qui vont participer auprès du prochain Linguissimo?

Éclatez-vous, profitez, ne pensez pas au concours et à  la victoire mais profitez de l’occasion de connaître les gens et amusez-vous !

Ähnliche Artikel