Politique | 12.11.2010

Élections 2011

Texte de Quentin Schwarz
/VD, c'est par ce petit logo que le PLR Vaudois lance son programme cadre pour les élections communales du 13 mars 2011.

Du vert pour représenter le canton de Vaud et un « /VD » pour symboliser le multimédia. Et oui, le PLR commence (enfin!) à  utiliser l’internet pour leur campagne. Tink en tant que webzine a d’ailleurs été convié à  leur conférence de presse, c’est dire comme le passage au 2.0 s’est profondément installé au sein du parti !

 

Blog, Youtube, facebook et bien sûr le site web du PLR national www.plr.ch ; ils sont partout sur la toile. Et pourtant leur programme ne parle nul part de l’internet. Comme quoi, le chapitre « olala chatroulette quelle horreur » leur est vite passé au-dessus de la tête. A quand une réflexion politique sur la sécurité des citoyens face au web ? La réponse est : dans longtemps.

 

Bon, sortons du binaire, parce que le programme du PLR c’est dans le monde réel, et d’ailleurs vous risquez de les croiser dans la rue ces prochains temps. A noter que les radicaux et libéraux vaudois ont crée un programme cadre avec des objectifs communs, c’était à  préciser au cas où vous les rencontreriez sur le terrain, histoire de pas être largué dans ce moment délicat.

 

Pour résumer leurs objectifs, afin de leur en mettre vraiment plein les yeux lors de votre rencontre rurale, c’est 6 sièges de Municipaux dans plusieurs villes du canton, et 3 sièges de Syndics supplémentaires. En gros, ils veulent que vous votiez pour eux ! Mais alors sous quels prétextes ?

 

Tout d’abord renforcer l’autonomie des communes qui a tendance à  se perdre, pour cela le PLR encourage les communes vaudoises, très nombreuses, à  fusionner. La mobilité est un sujet de cŠ«ur pour le PLR, autant les transports publics que le transport privé. Ils sont, par exemple, favorable à  la 3ème voie CFF Lausanne-Genève, au M3, à  la création de lignes de trams, à  la rénovation des routes du canton, à  l’enfouissement des parkings et à  la création de tunnels routiers, notamment à  Lausanne.

Les radicaux-libéraux veulent aussi aménager, ou réaménager, des places conviviales pour les familles, les jeunes et les ainés (zones de promenades, plans d’eau, places arborisées, place de sport, etc).

 

Au niveau sécurité le parti vaudois veut mettre l’accent sur la vidéo-surveillance, afin d’appuyer la police et non pas de créer un réseau « Big Brother », ceci dans le but de faciliter les enquêtes et réduire les délits. L’interdiction de la mendicité à  Lausanne est en projet. « Cette mendicité qui n’a plus rien à  voir avec autrefois », selon le parti vaudois. C’est d’ailleurs un projet déjà  accepté sur la Riviera puisque les mendiants y sont interdits.

Une autre bonne chose c’est le renforcement général des effectifs de police, souhait demandé par la population et qui porte ses fruits dans les villes américaines pour combattre la petite criminalité.

 

Et en tant que parti de droite, outre l’attention portée au bien être des citoyens, le PLR se soucie des commerces et entreprises pour garantir les emplois de la région ainsi que le développement de ces derniers. L’accueil parascolaire fait aussi partie de ce nouveau programme pour mieux concilier vie de famille et vie professionnelle pour les parents.

 

Les radicaux-libéraux sont contre toutes hausses d’impôts afin de préserver le haut pouvoir d’achat des helvètes, et vous pourrez prochainement signer l’initiative fédérale « Stop à  la bureaucratie ! » pour faciliter nos rapports à  l’État bureaucratique.

 

 

Pour plus d’informations : www.plr-vd.ch

Site du PLR: www.plr.ch

 

P.S: Les sites de différents partis suisses subissant actuellement des cyber-attaques, il est possible que les liens fournis ci-dessus essuient des non-réponses à  vos demandes de connexions. Sachez que des signalements ont été donné à  la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information MELANI et que des plaintes pénales contre inconnu sont actuellement examinées.