Culture | 11.10.2010

Musée de l’Elysée

Pour cette fin d'année, le musée de l'Elysée nous propose un programme « en forme d'hommage à  l'histoire de la photographie »
Image : www.elysee.ch

Une exposition principale, en hommage à  Irving Penn décédé en 2009, un projet dit « étrange » sur Bernd et Hilla Becher, et enfin des projections sur Gilles Caron et ses photographies..

 

Par son exposition principale Irving Penn, les petits métiers, le Musée de l’Elysée rend hommage à  ce grand photographe du 20ème siècle qui a marqué l’histoire de la photographie.

Par ses photographies, Irving Penn voulait immortaliser les petits métiers, étant convaincu qu’une grande partie d’entre eux allaient disparaître. Au début des années 1950, c’est tout d’abord à  Paris, puis à  Londres et à  New-York, qu’il photographiera les modèles en habits de travail, dans son studio. Aujourd’hui, c’est avec un mélange d’amusement, ou peut-être de nostalgie, que certains pourraient (re)découvrir des métiers qui aujourd’hui peuvent paraître si décalés, presque même mystérieux. Certains ont aujourd’hui disparu, mais d’autres ont évolués, et la comparaison fait sourire. Du vendeur de glace qui transporte un vrai bloc de glace sur son dos, au livreur de bière, en passant par le vitrier ou encore le cowboy, ces métiers fascinent et surprennent. Par ses photographies, c’est un vrai saut dans le temps que Irving Penn nous offre.

 

L’exposition parallèle Bernd & Hilla Becher – Imprimés 1964-2010 propose la catalogue des Imprimés du couple qui, à  la fin des années 1950, ont voulut garder une trace des installations industrielles menacées de destruction et de leur architecture.

 

Quant à  elle, la Salle Lumières du musée propose la projection d’une partie des tirages récemment acquises par le musée par une donation de la Fondation Gilles Caron, ainsi que deux documentaires. Ces projections permettent d’en apprendre un petit peu plus sur ce grand photoreporter qu’était Gilles Caron, mais ne permettent malheureusement pas de pouvoir vraiment admirer ses Š«uvres. C’est peut-être plutôt un avant-goût de la future exposition consacrée à  l’Š«uvre de ce grand photographe, préparée par le Musée de l’Elysée en collaboration avec la Fondation Gilles Caron et l’historien Michel Poivert.

 

En définitive, le musée de l’Elysée propose une fois de plus un programme intéressant, et l’exposition Irving Penn, les petits métiers mérite vraiment d’être vue, tout comme les projections sur Gilles Caron, tout du moins en introduction à  la future exposition consacrée entièrement à  ses Š«uvres. Il faut aussi rajouter que le prix du billet d’entrée est plus qu’abordable (gratuit pour les moins de 16 ans, 4.- pour les étudiants et apprentis et 8.- pour les adultes)

 

 

Pour plus d’informations : www.elysee.ch