Sport | 20.10.2010

Le foot américain en Suisse

Le Superbowl est connu par la plupart des gens comme étant le plus gros évènement sportif de l'année aux USA. En effet, il s'agit de la finale du sport national, le football américain.
Photo: président du club des Knights

Si pour beaucoup de non initiés, le Superbowl ne représente rien de plus qu’un match diffusé trop tard, un résultat dans le journal, ou le scandale de Janet Jackson et Justin Timberlake, il est, pour un certain nombre de passionnés, un évènement très attendu.

 

Pour en savoir un peu plus sur ce sport d’outre mer et son développement en Suisse, Hervé Weissbaum, un des membre fondateurs du club des Neuchâtel knights et depuis deux mois son président, a accepté de répondre aux questions de Tink.ch.

 

Depuis combien de temps pratiquez vous le football américain ?

Je n’ai commencé le football américain que très tardivement, à  27 ans. Cela fait donc neuf ans que je pratique ce sport.

 

Depuis combien de temps existe le club des Knights, et quel est son palmarès ?

Le club a été fondé en novembre 2005. En 2008 nous avons accédé à  la finale du championnat romand et avons terminé deuxième. Nous étions alors la plus jeune équipe à  avoir accédé à  la finale du championnat. Ensuite ;

Médaille d’argent Juniors en 2008

Médaille de bronze Juniors Flag en 2008

Médaille de bronze Juniors en 2009

 

Comment expliqueriez vous le football américain aux gens qui ne sont pas initié ?

Le football américain est un sport très tactique et technique. On peut le comparer à  un jeu d’échec où, comme les pièces, chaque joueur occupe un poste avec une fonction spécifique. Pour le différencier du rugby, sport plus connu dans l’esprit des gens, nous avons des protections (casques et épaulières) et le jeu se fait toujours vers l’avant.

 

Depuis la création du club, avez vous pu constater un engouement pour ce sport en Suisse ?à  quoi pensez vous que cela soit dû

Oui, nous pouvons sans autre l’affirmer. Depuis la création du club des knights, quatre nouvelles équipes ont intégré le championnat romand sans compter les clubs qui ont monté des équipes de flag football (version sans contact). Je pense que le marketing autour des jeux de consoles, comme Madden, à  certainement contribué à  l’évolution de ce sport en Suisse. La facilité, depuis quelques années, de s’abonner à  des chaînes qui diffusent toute la saison américaine y est aussi pour beaucoup. Un autre point positif fût l’achat des droits pour la diffusion du Superbowl par la chaîne publique France 2.

Le dernier témoignage de l’intérêt porté au football américain est l’ouverture depuis moins d’une année d’une surface commerciale, basée à  la Tour-de-peilz, spécialement dédiée aux sports américains.

 

Depuis ces 10 dernières années comment ont évolué les championnats en Suisse ?

En Romandie la création d’une nouvelle ligue exclusivement romande a fait grandir l’intérêt porté à  ce sport dans nos régions. On peut la comparer à  une troisième division. La seule ligue reconnue en Suisse est la SAFV, dans laquelle s’affrontent les meilleures équipes dont les plus grosses viennent de Suisse allemande. Il faut noter que cette année un club helvétique est devenu pour la première fois champion d’Europe.

 

Quelle est votre vision pour le futur des Knights et du football américain en Suisse en général ?

Actuellement, au sein des Knights de Neuchâtel nous sommes face à  un gros chantier. Avec le soutien du nouveau comité et de ses membres, nous souhaitons redonner une nouvelle vie au club avec des objectifs ambitieux, mais réalistes. Nous nous donnons deux ans pour améliorer la structure, les compétences et tout ce qui touche de près ou de loin au club. Nous souhaitons revivre la joie d’une finale.

Du point de vue du pays, il serait bien qu’il y ait un vrai engouement pour l’équipe nationale, car actuellement la Suisse se trouve dans le groupe C et une petite ascension dans le groupe B n’est de loin pas utopique pour les prochains championnats européens.

 

Que diriez vous aux gens qui souhaiteraient commencer le Foot US?

La première compétence à  avoir, sans parler de gabarit, serait d’avoir une âme de « guerrier », de « combattant », puis d’avoir envie de tout donner sur le terrain, pour ses amis, pour son club, pour ses couleurs. Si la personne possède déjà  ces deux qualités, il se peut qu’elle soit une personne de qualité pour ce sport.

Si l’envie de jouer est présente, il faut alors essayer un entraînement. Cela pourrait forger et solidifier l’envie de continuer. Le nouveau slogan des Knights de Neuchâtel est : « Dépasse tes limites », par ces quelques mots je crois que tout est très clair ! Je terminerai cette interview en vous disant que les Knights sont une grande famille qui vous accueillera les bras ouverts !!!

LET’S GO KNIGHTS !!!

 

A précisez que, si à  la suite de cet article vous êtes intéressé par le football américain ou simplement curieux de voir de quoi il en retourne concrètement, les Knights s’entraînent tout les mercredis et vendredis de 19h à  21h au terrain de Puis-godet à  Neuchâtel. Ils seront ravis de vous faire découvrir leur passion. Si vous habitez une autre région de la Suisse, allez jeter un Š«il sur le site www.nsfl.ch pour plus d’informations.

Ähnliche Artikel