Culture | 20.09.2010

Label Suisse

Ce week end, du 17 au 19 septembre, a eu lieu à  Lausanne la quatrième édition de Label Suisse, un festival de musique urbain et gratuit qui met en scène le meilleur des groupes helvétiques diffusés sur les ondes de la RSR.
Image de http://www.labelsuisse.ch

Label Suisse est né de l’envie d’Isabelle Binggeli, directrice des programmes de la Radio Suisse Romande et de Laurent Pavia, responsable de la programmation musicale de la RSR, de créer un festival urbain et gratuit permettant de mettre en avant la scène musicale Suisse.

Cette édition 2010 a tenue toutes ses promesses. Un week-end radieux, près de 150 concerts sur six scènes différentes, trois à  l’intérieur (Dclub, le Romandie, la salle métropole) et trois à  l’extérieur (place centrale, place de l’Europe et le Red Bull Tourbus). Le festival à  réuni près de 100’000 spectateurs venu de toutes la Suisse sur les trois jours (d’après le site officiel de label suisse).

Selon un employé du D!Club, tous les concerts faisaient salle comble : « la foule s’amassait déjà  une heure avant certains concerts, et les gens ne cessaient d’arriver tous les soirs »

Pour Leila Ueberschlag, une Neuchâteloise venue assister au festival dimanche soir « Label Suisse est vraiment une réussite. Les artistes sont super, l’ambiance est très bonne, ça fait vraiment plaisir de voir une ville qui se bouge autant »

Gothan Project, Yan Lambiel, Okou, Take Me Home, les Moonraisers, Jeremie Kisling, Solange la Frange, William White, My heart belongs to Cecilia Winter, les Rambling Wheels et bien d’autres artistes ont enflammé les différentes scènes et ont fait vibrer les festivaliers.

La diversité musicale de la programmation, fait la force de ce festival qui touche ainsi un public de tout âge et de tout environ. Entre le métal et le classique, en passant par le hip-hop chacun a pu y trouver son compte.

En plus des têtes d’affiche, Label Suisse sert aussi de tremplin à  des groupes moins connus, dont certains peuvent se révéler être de vrais coups de cŠ«urs.

Pour tout ceux qui n’ont pas eu la chance d’être sur place, la RTS proposait des retransmissions en direct à  la radio et à  la télévision.

 

C’est donc sur un bilan plutôt positif que s’est achevée cette quatrième édition de Label Suisse, et c’est avec impatience que nous attendons la suivante prévue normalement pour 2012.