04.09.2010

HUG

Texte de Débora Alcaine
Edition spéciale HUG sur tink.ch pour bien commencer la rentrée!

Le soleil brille encore mais le répit sera de courte durée, on voit déjà  apparaître dans nos degrés Celsius une tendance à  la décroissance chaque matin. Alors on rajoute une couche de plus, un pull par ci, une écharpe, puis ça finit avec la grosse doudoune et sans comprendre comment nous voilà  plongés dans le cŠ«ur de l’année (et de l’interminable hiver)…Ô joie!

 

Alors autant que cette rentrée soit réussie. Pour ce fait, cette édition est un peu spéciale, des tinkers ont recueilli des témoignages sur les expériences vécues au HUG, des interviews des collaborateurs (médecins de toutes sortes) et la position officielle du directeur général M. Bruson quant aux faits qu’on peut lire dans ces articles.

 

Les hôpitaux sont de ces bâtiments qu’on évite tant que possible, dont la simple évocation crée un malaise chez la plupart des personnes et dont la cote de popularité est discutable. Certains ayants eu à  des médecins performants, conseillés avec soin et accueillis par une infirmière souriante trouvent sûrement l’endroit un peu plus sympathique ; alors que si vous êtes déjà  tombés sur la case Urgences vous avez sûrement une autre vision des choses.

 

Entre l’attente, les autres malades et les médecins de garde qui vous disent « Prennez du Dafalgan et ça passera » il y a vraiment de quoi rire (à  cause des nerfs). Ou ceux qui vous disent « Vous avez une petite contusion » et que finalement une semaine après vous apprenez que vous vous êtes déchirés un ligament… Les hôpitaux sont des phénomènes qui portent à  réflexion…

 

Médecine quand tu nous tiens ! Et dire que tant d’étudiants se ruent sur L’UNIGE pour s’inscrire dans cette filière… On leur souhaite bien du courage à  ces futurs médecins et plus de réussite que certains qui apparaissent dans cette édition.

 

Ähnliche Artikel