Culture | 16.07.2010

SF: 2ème partie

Texte de Hélène Gandar
Durant l'été, découvrez trois histoires feuilletons écrites en relai par nos tinkers.

Elle se sentie soudain plus en alerte,plus éveillée,consciente de tous les moindres détails de la pièce,elle su ainsi qu’on venait de lui reconnecter son processeur.

 

Elle s’assit sur le bord de la table sur laquelle elle avait été allongée et ouvrit le boitier de son ZHT qu’elle venait d’attraper,et le brancha au réseau de l’Académie.Immédiatement,la voix d’Howard résonna dans la salle pour lui indiquer la prochaine étape de sa missions

 

Les images de synthèses lui permettaient ainsi de voir en 3D,l’immeuble dans lequel elle devait rentrée.

 

Sophie était un très bon agent pour l’Académie,repérée dès son enfance par son grand père, le fondateur de l’agence,pour ses dons nacrose magnetique elle avait rejoins le service a dix-huit ans,c’est à  dire il y avait sept ans.Elle était dans les plus jeunes de la fondation,mais la plus importante sans doute car elle n’avait jamais refusée une mission,c’est pour cela qu’ils l’avait choisit pour celle.ci,très dangereuse.

 

Elle devait infiltrer le cercle très privé de Houk afin de trouver enfin les preuves de leur culpabilité dans l’affaire Doli,lorsque le président du conseil fût assassiné après avoir tenté de réformer le système.

Dans sa prochaine sortie elle devait entrer en contacte avec le membre le plus influent du club de Houk en l’hypnotisant au court d’une récéption.

 

Sophie coupa l’image avant la fin de la projection et sourit à  Wab’wul

-C’est repartit !Ils sont prêts dans les loges de maquillage ?

-Oui ils n’attendent plus que toi.

-J’y vais à  tout à  l’heure !

Il marmonna quelque chose d’incompréhensible avant de se retourner.Sophie se rendit aux loges ou pour chaque mission l’on la déguisait afin qu’elle ne soit jamais repérée.

-Aujourd’hui c’est Barbara Kulmo,pur toi Sophie,lui dit sa maquilleuse en lui tendant une pièce d’identité éléctronique.

-Super….répondit elle en se renfrognant,avant d’ajouter,c’est la pire !

Elle ressorti de sa loge deux heures plus tard,méconnaissable,sous sa perruque bonde platine,son faux nez retroussé et ses pommettes rehaussées.

A sa vue Mab’wul ne pût retenir un sourire.

-Je t’aime bien comme ça Barbie !lui dit il en lui donnant les clefs de son téléporteur.

-Pas moi !répondit elle faussement énervée en s’emparant du petit trousseau qu’il lui tendait avant de s’élancer vers la porte qui lui était attribuée.