Culture | 13.07.2010

Openair Frauenfeld 2010: Eminem en Suisse

Texte de Yann Righetti
Eminem, Nas, Jay-Z... Des noms qui font frémir n'importe quel fan de rap digne de ce nom. Ils sont pourtant à  l'affiche de la 16ème édition du festival en plein air de Frauenfeld. Ce festival proposera 3 jours de folie avec l'apparition de 33 stars sur deux scènes et une centaine de DJ qui mixeront jusqu'à  l'aube dans six tentes. Le Rap, le R'n'B et le reggae rythmeront le site du Grosse Allmend à  Frauenfeld du 9, 10, 11 juillet. Voici le récit de mon voyage à  cet inoubliable festival.

 

Après 3h40 de train depuis Genève, nous arrivons à  la gare de Frauenfeld où nous attendent des bus spéciaux. Devant l’entrée, la chaleur, l’attente et la bière qui commence à  faire son apparition, bref on ne s’est pas trompé d’endroit. Nous sommes bel et bien à  l’Openair Frauenfeld.

 

Grand suspense pour trouver une place pour la tente. Ensuite, direction les deux scènes, le trajet nous permet de humer l’odeur des différents types de nourriture et d’admirer les stands qui proposent de la nourriture de tout horizon comme des spécialités mexicaines, asiatiques, américaines et des stands plus classiques qui offrent des pizzas, des glaces, des kebabs ou encore des crêpes. Ils sont entourés des stands des multiples sponsors et de quelques shop.

 

Les festivités commencent en début d’après-midi avec des artistes et des groupes relativement connu comme K.I.Z. Mais le meilleur reste à  venir avec les concerts de stars comme D12, Stress, Eminem et Nas. En attendant l’apparition de D12, nous philosophons sur qu’est-ce que cette imposante scène qui se trouve en face de nous.

 

Nous nous l’imaginons comme un gigantesque miroir à  double face. D’un côté, ce que nous voyons à  travers les artistes : des modèles, la réussite et l’incarnation d’un rêve d’une vie idéalisée. De plus, le rap est une musique qui veut qu’en général les paroles représentent, touchent la foule et la marque d’une profonde empreinte.

 

Mais le miroir est double. Que voient les stars quand elles regardent le public ? Qu’incarnent-ils ? Probablement une grande part de fierté, de l’argent et du succès. Mais peut-être également un passé révolu, ce que l’artiste était avant d’être sur la scène ?!

 

Le concert de D12 commence. Les artistes sont de haut niveau. L’ambiance est grandiose et va en crescendo avec, plus tard, Stress (pourtant un peu affaibli à  cause de problèmes de dos) qui nous livre un show très marquant. Et, enfin, l’arrivée tant attendue d’Eminem qui, tout comme sa présence en Suisse, nous fait don d’un concert exceptionnel. En effet, il a interprété ses plus beaux succès, notamment « Not Afraid », « Sing for the moment », « Lose Yourself »,…

 

Viens ensuite Nas et Damian « Jr Gong » Marley. Puis, la fatigue nous prend et accompagné d’un parfum de bière, de cigarette et de sueur, nous arrivons à  la tente extenué, mais ravi de notre bain de foule parfois très mouvementé, notamment lors du concert d’Eminem.

 

Suite à  une nuit quelque peu agitée, le réveil est un peu spécial, car la chaleur devient étouffante et la tente s’est transformée en véritable sauna. Ce festival nous a permis une immersion dans le monde germanophone ponctué de temps en temps de bribes en français.

 

L e samedi, les concerts reprennent avec notamment Wale, Raekwon, Iam et le point culminant de la journée : le show de Jay-Z. Un Jay-Z très engagé et très présent dans ses chansons qui adresse un message à  son public : « Our generation will change the World and I’m sure that right here, there is one person that will change the World. » Paroles très touchantes et pleines d’espoir…

 

Notre dernier jour voit l’apparition, entre autres, de Diam’s, Brother Ali et Die Fantastichen Vier.

 

Quoiqu’il en soit, ce 16ème festival Openair de Frauenfeld était une expérience unique, riche en émotions et inoubliable. Bref, jetez un coup d’Š«il à  au programme de la prochaine édition quand il paraitra et n’hésitez pas à  y aller, ce festival vaut le détour.

Links

  • http://www.openair-frauenfeld.ch/index.php