Culture | 10.07.2010

Love: 1ère partie

Durant l'été, découvrez trois histoires feuilletons écrites en relai par nos tinkers.

Linda n’avait pas envie de partir à  Moudon, elle faisait ses valises à  contre cŠ«ur.

Après une année chaotique : un divorce avec seulement 1.2 million de pension par an,

le chômage, Linda devait aller à  Moudon pour rendre visite à  ses parents Jean-Pierre et

Paulette.

Moudon était une petite commune suisse du canton de Vaud. Elle avait 25 piges

(Non pas l’âge que l’on compte mais le nombre de Une de magazines faits) et c’était un

mannequin, enfin une top model inactive.

Son ancien mari et photographe, Mario Speletto, avait réussi à  la griller dans tout le métier. Et oui les italiens ont leur fierté et comme il n’avait plus de spaghettis préparés le soir… Au revoir New-York et … Bonjour Moudon

Dans le train (ou plutôt quelque chose qui ressemble à  ça..) derrière son petit magazine

Vogue, elle aperçu un mec plutôt pas mal, mais très campagnard quand même. Il lui

rappelait d’ailleurs l’édition ELLE n° 513 « Les prairies sont aussi fashions ».

Lui aussi l’avait remarquée, mais malheureusement pour elle pas pour sa beauté, mais plutôt pour

sa superficialité. (Faux ongles, cheveux blonds platine, talons Jimmy Choo, robe Dolce).

Elle tenta une approche (ou comme on dit dans le jargon « an approache », où il allait … Moudon. Moudon ? Serait-ce vraiment possible ?

Elle lui dit qu’elle aussi… Et il lâcha un doux : Bouseee! (Et oui à  Moudon on ne dit pas merde mais bouse.)