Sport | 13.07.2010

La foudre s’abat sur Lausanne

Texte de Mas Thana
Athlétisme? Un milieu de rêve et de célébrité... Pas tout à  fait. Rencontre avec Usain Bolt et compte rendu des coulisses moins glam' du sport.

Ces adversaires n’ont pas eu de Bolt

(100m, 200m, et 4x100m) Celui-ci était présent à  Lausanne pour le meeting. Il aura fait une course de 100m en 9.82 », alors qu’il était annoncé pour le 200m. Mais avant cela il s’est exprimé sur son état de forme et sur ses objectifs, évidemment Tink était là  pour recueillir les propos du Jamaïcain surnommé la foudre.

« Je n’ai aucune idée de mon état de forme. Le médecin m’a dit que l’état de mon pied s’améliorait. Ce sont d’excellentes nouvelles et c’est ce qui compte le plus. Toutefois, il faut que je continue d’éviter les virages. Si tout va bien, j’aurai entièrement récupéré dans 4 semaines. »

« Ma blessure ne me préoccupe pas. Lorsque j’ai commencé l’athlétisme, mon entraîneur m’a dit que les périodes de blessures seraient inévitables ; cela fait partie du jeu. Je suis impatient à  l’idée d’être de retour sur la piste et de m’aligner en compétition. Mon état de forme est acceptable et j’ai hâte de concourir. »

 

« Je prendrai probablement ma retraite dans quelques Olympiades. Je ne vais pas concourir jusqu’à  mes 36 ans. Si je gagne les courses de sprint aux Jeux de Londres, je tenterais le saut en longueur aux Jeux Olympiques suivant.

« Avant ma blessure j’étais très satisfait de mon début de saison. J’ai fait un 300m, content de mon résultat et je me suis bien amusé.

 

«  Je n’ai subi aucune pression de L’IAAF (Association d’Athlétisme) pour concourir ici. Oui, il n’a peut-être subi aucune pression pour cela, mais cet Usain Bolt avait un air sérieux et grave. Il a un peu perdu de sa spontanéité et de son humour mais peu à  peu son naturel revient au galop. Cet Usain Bolt qui fait le DJ à  Lausanne et qui danse sur Michael Jackson avant son 100m, et très contrôler et surveiller par son entourage, un peu trop même. Son

manager lui fait remarquer qu’il pourrait mettre ses lunettes dans le bon sens comme tout le monde. Il répond à  sa place et l’empêche d’aller vers les gens. Voilà  ce qui se passe vraiment.

Mais dans ce monde Athletissima où tout le monde semble gentil et beau, les gens savent les choses mais ne les disent pas.

Lausanne a eu un problème pour son meeting, oui car Bolt était annoncé au 200m. Ils ont dû mettre un 100 m à  la dernière minute, et l’organisateur a reçu des « menaces » de la fédération d’athlétisme comme quoi il risquerait d’avoir des problèmes… Mais ce n’est pas tout. Me promenant innocemment dans les couloirs j’entends des personnes du Staff Michael Johnson (ancien athlète et aujourd’hui consultant télé) est con comme un balai. La traductrice est mauvaise en anglais et transforme les propos. Quand aux journalistes eux aussi ont leurs ragots et leur comportement. Après la conférence de presse de monsieur Bolt, tout le monde lui a couru après et la pauvre athlète suivante n’a eu droit qu’a 2-3 journalistes… Il y a aussi eu des pertes de bagages et surtout on parle de l’athlète Djamal.

Djamal devait être présente à  Lausanne, malheureusement elle n’y était pas et personne n’avait cette information. Mais dans le métier on dit qu’à  cause de son mari elle devrait faire d’étranges allers-retours entre son pays, le Kenya et la Suisse. A oui et la pauvre subirait un problème avec une histoire de religion et burqa…

Tout le monde le chuchote, Tink vous le dit.

Ähnliche Artikel