Culture | 23.07.2010

Chauds-case

Texte de Chloë Vecten
Les showcase de mercredi étaient des chauds-case, le soleil pour Carrousel & l'ambiancepour Nada Surf.

Carrousel

Au Paléo, il y a des recoins que l’on connaît moins…Derrière le Club Tent, à  l’ombre des arbres se situe le Cosmo. Cet endroit rafraîchissant et calme est le cadre des showcase proposés par le Paléo pour la presse et collaborateurs arborant un C sur leur badge. Hier après-midi, 16h30, Carrousel entre en scène. A l’heure de l’apéro, les quatre musiciens ont proposé quelques chansons de leur cru, musique légère et fleurie qui colle à  merveille à  l’ambiance reposante du lieu. La chanteuse munie de son accordéon et de sa voix n’a besoin que d’une note pour convaincre. Les chansons sonnent plus rock que sur l’album mais ne perdent rien de leur humour. Dimanche ils joueront sous les yeux de tous à  la scène du Détour, allez-y si le cŠ«ur vous en dit.

 

Nada Surf

Oui vous avez bien lu, pas besoin de nettoyer vos lunettes ou votre écran : plus tard dans la soirée, Nada Surf bien que n’étant pas à  l’affiche de ce Paléo contrairement à  Carrousel, a donné un show case au Cosmo. Le groupe était même accompagné d’un invité surprise et de marque : Martin Werk, de Calexico ! Le soleil étant déjà  couché, la chaleur est cette fois-ci venue des personnes arrivées en nombre pour observer et écouter cette surprise musicale. Nada Surf croyait jouer tranquillement et avec moins de pression que leurs concerts parisiens la veille mais en voyant ces spectateurs, le chanteur a fait par que le repos ça ne sera pas pour ce soir ! Le groupe a délaissé ampli, batterie et guitares électriques afin de jouer en acoustique, ce qui a ajouté un charme certain à  ce moment unique.