Culture | 22.07.2010

Ärtonwall

Texte de Camille Spuhler
Toute la semaine, des Tinkers scouatent le Paléo pour vous offrir leurs impressions.

ÄRTONWALL!!

Motivation hors du commun, fans en délire, son extraordinaire et chaleur: un concert magnifique!

Hier avait lieu le concert du groupe Ärtonwall avec le pianiste de jazz Malcolm Braff. Malgré la chaleur étouffante à  Paléo et donc aussi sous le Club Tent (34 degrés), le groupe de rock a parfaitement assuré son show.

La combinaison rock et jazz est surprenante, mais magnifique. Sachez que les non-amateurs de rock sauvage et pouilleux seront tout aussi ravis que les fans, sʼils prennent le temps dʼécouter.

Le publique chante, danse; ambiance de folie. Jʼai vu des gens avec les tempes grisonnantes, des enfants, des couples, des fans arborants le t-shirt de Motörhead, des jeunes ados qui ont plutôt lʼair dʼécouter Charlie Winston, des gens qui venaient vite fait pour voir ce quʼil passait et qui sont restés pour le reste du concert, bref des personnes, qui, au premier coup dʼoeil, ne donnent pas Ê»impression dʼécouter Ärtonwall. Et cʼest un fait!! Ce groupe plaît, même à  ceux qui nʼont jamais écouté.

Le chanteur, et guitariste, du groupe, Ced, arborant un t-shirt Mister Perfect (avec le personnage des monsieur madame) ne connaît pas le mot statique. Et cʼest tant mieux!! Le résultat est un concert dynamique. Dynamique qui est ajoutée au fait quʼil y ait un virtuose du piano sur scène.

Donc: Ced à  la guitare et au chant, Patch à  la guitare, Charles à  la basse, Edd à  la batterie, et Malcolm Braff au piano: Soirée «Ärtonbraff» mémorable et grandiose. A écouter absolument.