Politique | 12.06.2010

Initiative populaire

Texte de Iskandar Elbaal
Initiative populaire pour différer les dates d'examens tombant en même temps qu'une compétition sportive internationale (ou : De la mauvaise utilisation de la démocratie en Suisse)

Considérant

– Que chaque été, les élèves en examen en juin sont confrontés à  un dilemme insoutenable, soit choisir entre leurs révisions et Roland-Garros

 

– Que cette compétition sportive émet un taux de pollution sonore plus élevé que le soutenable, par l’intermédiaire de cris plutôt perturbants pour la gent masculine(Sharapova, Safina, etc.) et ressemblants plus à  des invitations ; et autres cris de babouins (Nadal, Monfils, etc.)

 

– Que, même sans son, les images sont perturbantes et distrayantes, soit à  cause des matches du tennis féminin qui ressemblent plus à  des défilés de mode, soit à  cause des grimaces de Roddick et des serrages de poing de Hewitt, ou encore des doigts d’honneur de Wawrinka

 

– Considérant que, une année sur quatre, la coupe du monde de football tombe exactement sur la fin des examens, ce qui est plutôt intrigant (un complot de la FIFA et des Départements de l’Instruction Publique ?)

 

– Que la Suisse fait souvent exprès de maintenir le suspense en jouant mal lorsqu’elle mène au score, afin de laisser le spectateur – et donc l’étudiant censé réviser – devant son écran le plus possible, et devant les coupures publicitaires trop courtes pour pouvoir aller réviser.

 

– Qu’il se passe si peu pendant ces matches, surtout en termes de buts, que pour être sûr que rien ne se passe, on reste bien devant pendant la totalité de la rencontre.

 

– Qu’après tout, regarder un match de l’équipe suisse est une torture.

 

– Que les voisins, à  la fin du match, invitent à  faire la fête ou à  pleurer ensemble, et de ce fait nous incitent à  ne pas réviser, à  moins que les voisins en questions soient professeurs de mathématiques.

 

– Que les voisins portugais crient et klaxonnent à  chaque fois que leur équipe bat n’importe quelle autre nation, même au-delà  de la 120ème place du classement FIFA.

 

 

L’initiative demande aux autorités de la Confédération helvétique de bien vouloir interdire les examens en période de compétition sportive internationale, ou de s’arranger avec la FIFA ou l’ITF (International Tennis Federation) afin qu’ils déplacent les tournois précités.

 

Merci de bien vouloir signer afin d’obtenir les 100’000 signatures nécessaires au passage en votation fédérale de l’initiative.

 

 

À l’origine de l’initiative : Comité pour le bien-être des étudiants, Syndicat national des paresseux et analphabètes, Parti des Branleurs Dépressifs (PBD), Association des Kosovars anti-Portugais, Roger Federer offical fan’s club Hopp Feddi/Nummer eins für immer, Association des aînés de Saint-Triphon-les-oies, Camps de vacances Révision macht frei