Culture | 29.05.2010

Fête de l’Espoir

Tink était dans les coulisses de la Fête de l'Espoir à  Genève. Découvrez leur article...
Tom Frager et Pauline Pauline, Marie, Charlie Winston et Emily Tom Frager sur scène

Samedi dernier a eu lieu la 12èmeédition de la fête de l’espoir en la présence de Kamini, Shana P, MC Solaar, Pep’s, Tom Frager, Joyce Jonathan et des Stevans entre autres. 17h premier pari réussi, sous un soleil lumineux, Shana P, l’artiste genevoise chauffa la salle des concerts.

En effet, il  y a rarement eu autant de monde dès l’ouverture. Ensuite, les gens préféraient se brûler plutôt que de regarder certains concerts surtout avec l’entrée en scène des « Deux voix » ou plutôt « Cinq Casseroles », je ne vous raconte pas l’état de nos tympans avec la mauvaise qualité de son que l’on percevait de l’extérieur, heureusement que les « Stevans » ont arrêté ce massacre, nous faisant taper des pieds, des mains, de la tête, une véritable transe digne des concerts de « métal ».

Leur show était tout simplement époustouflant, avec leur reprise rock de Britney Spears, on avait juste envie de dire « One  more time ». La petite Joyce Jonathan nous interpréta son tube « pas besoin de toi », suivie d’une reprise inattendue de David Guetta « sexy chick ».

Puis, se sont succédés Pep’s et Kamini. Pour enfin redonner de la fraîcheur dans cette salle qui étouffait : le beau, le musclé, le sexy, le fabuleux, le charmant, le ralala (ouais je sais, j’m’emporte mais on avait dit subjectif non ?) Tom Frager, et dès lors, je me suis imaginée voler jusqu’à  sa guitare afin qu’il me « gratte ».

A ce moment, les portes de la salle étaient fermées car plus personne ne pouvait rentrer. Une heure plus tard, Charlie Winston, l’artiste pour lequel le plus de monde s’était déplacé a laissé le public sur sa faim. Mais tant pis, les minettes ont pu se rabattre sur le « sex symbol », Quentin Mosimann qui fit vibrer tout le monde avec les titres de son nouvel album.  

Finalement, pour la presque clôture de cette « fête de l’espoir », l’antiquité, MC Solaar, l’habitué de cette scène a confirmé qu’en espace d’un soir, il y a bien de l’espoir.