17.04.2010

« Légère » perturbation

Vous en avez très sûrement entendu parler, l'éruption du volcan de l'Eyjafjallajökull a bloqué tout le trafic aérien de la partie nord de l'Europe...

Vous en avez très sûrement entendu parler, l’éruption du volcan de l’Eyjafjallajökull a bloqué tout le trafic aérien de la partie nord de l’Europe. Et ce n’est pas fini, car l’activité du volcan augmente encore, et les cendres projetées par le volcan atteignaient cet après-midi  8,5 km de hauteur ! Le nuage de cendre se déplace au-dessus de l’Europe. Il est actuellement au-dessus de la Suisse, mais il ne semble pas y avoir d’importants risques pour la santé. Les conséquences économiques pour les compagnies aériennes seront sûrement importantes.

Du côté de la France, la situation des transports est plutôt chaotique. Alors qu’une partie des français, les marseillais par exemple, terminent leurs vacances de printemps ce weekend, une autre partie des français, dont les parisiens, les commencent. Le trafic, autant aérien que ferroviaire, s’annonçait donc déjà  plutôt dense. Mais maintenant plus de 25 aéroports de la partie nord de la France sont fermés à  cause du nuage de cendre, dont les aéroports de Paris, de Brest, de Lille, et de Caen. Et ces aéroports resteront fermés en tout cas jusqu’à  lundi matin, et leur réouverture dépendra de l’évolution du nuage de cendres. Donc on ne sait pas vraiment quand le trafic aérien pourra redevenir normal. En plus de ça, le trafic ferroviaire et lui aussi perturbé à  cause d’une énième grève qui dure depuis 11 jours. Et alors que les CFF font beaucoup d’efforts (et de bénéfices) et mettent en place plus de lignes de trains pour faire face à  la demande, les français sont en grève, et une partie des trains ne circulent pas. Bref, les français qui veulent partir en vacances, ou bien en rentrer, auront sûrement un peu de mal à  arriver à  destination.

Et en cette période, il n’y a pas que les français qui veulent voyager. Et oui, beaucoup de classes ont prévu de partir en voyage d’études, par exemple. Que ce soit pour Berlin, Barcelone, Paris, Rome, Londres, impossible de partir, en tout cas pour l’instant. Beaucoup de classes sont sensées partir dans ces prochaines semaines, mais personne ne sait vraiment si ça sera possible. Alors une bonne partie de ces élèves ne pourront vraisemblablement pas partir. En même temps, quand on pense qu’il y a des classes qui sont parties en voyage d’études la semaine passée, et que maintenant ils ne peuvent plus rentrer, on se dit qu’il vaut peut-être quand même mieux rester chez soi que de dormir dans un aéroport jusqu’à  ce qu’on trouve un vol de retour..

Clarisse Baudraz

Si vous voulez vérifier la qualité de l’air en Suisse romande : http://www.vd.ch/fr/themes/environnement/air/reseau-vaudair/situation-actuelle/

Illustration : site officiel de l’aéroport Genève :  www.gva.ch

Ähnliche Artikel