Kultur | 29.01.2012

TR4NSgression

Text von Juliette Ivanez
Envie de culture cette semaine à  Genève ? Le festival TR4NS vous tend les bras. Organisé du 2 au 5 février par le GRÜ / Transthéâtre, il met en scène diverses formes d'expression culturelle parfois surprenantes mais toujours pertinentes.
L'artiste bulgare Ivo Dimchev (images : GRÜ / Transthéâtre)

A ceux qui prêtent parfois attention aux spots promotionnels diffusés dans les transports publics à  Genève, vous n’avez pas pu rater ce curieux clip à  base de bataille de polochons. Aux autres, il n’est jamais trop tard pour s’informer ! « Le festival transdisciplinaire sera transdisciplinaire ou ne sera pas » : on n’ose pas en douter. Entendu dans le tram après visionnage : « Original et tordu, tout comme j’aime ! ». Entre danse, théâtre, musique et performance, en voilà  un festival inclassable. Le mal est déjà  fait : notre curiosité est piquée à  vif. Et si la culture effraie encore, il est temps de se jeter à  l’eau !

 

Quelques morceaux choisis du programme de cette 4ème édition :

– la lecture de Claudine Galea, lauréate du Grand Prix de Littérature Dramatique 2011 : un «monologue de théâtre râpeux, politically uncorrect» (source : www.grutli.ch)

– Ivo Dimchev, artiste bulgare, et ses performances déréglées au-delà  des tabous

– «Traduire Manticore», pièce policière trilingue montée par le traducteur Mike Sens.

 

On ne manquera pas de jeter un Š«il voire deux sur ce pêle-mêle d’artistes suisses et internationaux, qui le temps d’un spectacle ouvrent leur univers au public ; ne serait-ce que pour le plaisir de passer un temps à  la Maison des Arts du Grütli, à  la fois oasis de culture et troublante réalité parallèle. On s’y sent vite chez soi, et le risque est grand de n’en pas vouloir ressortir. Fort heureusement, TR4NS investit tout le quartier ; rendez-vous aussi au Bâtiment d’Art Contemporain et au Zabriskie Point, petit kiosque vitré au rond-point de Plainpalais (mystère…). Pourquoi résister à  ce « chantier artistique rayonnant » que l’on nous promet ? Le pass journée qui permet d’assister à  trois spectacles la même soirée est à  26 CHF. En somme, la culture s’invite dans nos lieux de vie et à  un prix abordable : qu’on ne lui reproche plus d’être inaccessible.