Politik | 03.09.2011

Chaque vote compte

Text von Juliette Ivanez
Pour la première fois cette année, les jeunes ont pu se faire élire pour participer à  la Session. Campagne, débats et récolte des voix : un réel exercice de style pour ces politiciens en herbe.
Adeline Babey: "J'aimerais que l'on arrête de vivre sur des stéréotypes." Léo Kienholz: "J'aimerais que les propositions de la Session soient prises en compte sérieusement au niveau parlementaire." Nicola Marthaler: "Le social, l'égalité et l'environnement. Ce sont les sujets les plus importants pour moi."

Adeline Babey (JU): “De la jeunesse pour la jeunesse”

“Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l’élection?”

Je voulais m’assurer d’avoir une place dans cette Session. J’étais présente l’an dernier et j’avais absolument envie de vivre à  nouveau cette expérience. Et puis, on vient vraiment ici pour parler politique; et les autres, même s’ils ne partagent pas nos idées, acceptent de nous écouter.

 

“Quelles sont les causes qui te tiennent à  cŠ«ur?”

J’aimerais que l’on arrête de vivre sur des stéréotypes. J’ai le racisme et les discriminations en horreur; nous sommes tous des êtres humains. Et puis, je viens du Jura, et j’aimerais qu’on cesse de considérer ce canton comme périphérique: on n’y trouve pas que des paysans avec leurs vaches!

 

“Peux-tu en quelques mots nous expliquer ton slogan?”

Je pense que c’est très frais et novateur de faire venir des jeunes en politique. Les plus âgés ont bien sûr leur mot à  dire, mais il faut aussi qu’on puisse décider de ce que l’on veut pour nous.

 

Léo Kienholz (NE): “Pour une jeunesse entendue, forte et responsable”

“Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l’élection?”

Je voulais être sûr de participer à  cette Session des jeunes, tant j’ai été comblé l’année passée. Alors l’élection, je me suis dit: pourquoi pas ? Cela peut être une expérience en plus.

 

“Quelles sont les causes qui te tiennent à  cŠ«ur?”

Les questions liées à  la mobilité qui selon moi, seront beaucoup discutées dans les prochains temps. L’énergie et les assurances sociales sont aussi des sujets très importants pour le futur; il s’agit de commencer à  penser aux grandes réformes, par le biais d’une coopération entre tous les partis.

 

“Peux-tu en quelques mots nous expliquer ton slogan?”

J’aimerais que les propositions de la Session soient prises en compte sérieusement au niveau parlementaire; et puis je pense que les jeunes sont tout aussi doués d’une raison, et qu’ils doivent assumer ce qu’ils font.

 

Nicola Marthaler (FR): “Sortons du nucléaire, agissons dès maintenant”

“Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l’élection?”

Je pense que c’est une bonne plateforme pour se lancer en politique; en revanche, je souhaite imposer mes idées avant de défendre mon parti. Et je veux m’engager activement.

 

“Quelles sont les causes qui te tiennent à  cŠ«ur?”

Le social, l’égalité et l’environnement. Ce sont les sujets les plus importants pour moi. Je souhaite aussi encourager les jeunes à  participer en politique, et notamment à  la Session.

 

“Peux-tu en quelques mots nous expliquer ton slogan?”

C’est un slogan d’actualité, qui choque et ne fait pas l’unanimité; il envoie un message fort, et suscite beaucoup de réactions. En le choisissant, j’ai pris un risque, et c’était plutôt stratégique.